Lac, pluie et grossesse nerveuse...
Epytafe

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

Lac, pluie et grossesse nerveuse...

Par Epytafe - 17-10-2008 17:45:48 - 8 commentaires

Sortie sous la pluie hier matin, au bord de mon lac, le lac Léman. Mon lac ? Oui, je n'ai pas la prétention de me croire propriétaire de cette grosse gouille, mais à force d'en arpenter les rives entre mon bled et Lausanne, je commence à bien le connaître ce petit bout de Léman. D'autant plus qu'il a beau être grand, il est parfois dur d'accès ce lac. Une loi prévoit que tout en chacun puisse y accèder au moins à pied, une bande d'un mètre cinquante...  Un ancien champion de F1 originaire d'outre-Rhin s'est établi il y a peu sur les rives de ce lac. Effectivement, il est tout à fait possible d'ouvrir les clotures pour pouvoir longer les rives, mais qui explique la loi aux deux molosses à la machoire estampillée Caterpillar qui patrouillent jours et nuits pour protéger la petite villa au 47 pièces du sieur ?

Bref, pouvoir courir le long du lac est un bonheur qu'il faut savourer, nous ne sommes pas à l'abri du prochain milliardaire, de la prochaine multinationale qui, alléché par les prestations fiscales de mon pays, viendrait améliorer l'urbanisme sylvestre à grands coups de bulldozer. Donc, c'estaffublé de mon buff aux couleurs bien connues que je pars défier les éléments en folie. Pour me donner du courage, l'album Land de la grande Pattie Smith à don'f dans les écoutilles et me voilà affrontant les flaques de boue à grandes foulées énergiques... 

A la sortie de mon bled, quelques pontons permettent d'accéder aux bateaux, sur l'un deux, deux cygnes couvent. couvent ? Oui, ils couvent un nid vide, le regard vague et l'air désespéré... Ces deux là, ça fait 2 ou 3 ans que je les ai repéré, toujours au même endroit. au printemps quand toute la faune à plume s'active pour fabriquer des nids, eux aussi y mettent du leur, travaillant amoureusement l'arrondi de leur building à grands coups de branchages divers. Puis, Madame (?) s'installe et commence le temps de couvaison.

Un jour, à la faveur d'un déplacement fortuit du popotin de la Belle, j'ai remarqué que le nid était vide, je me suis mis à les observer plus attentivement au fil de mes sorties ce qui m'a amené à remarquer que ces Messieurs Dames couvent durant trois mois, chaque printemps, puis vers l'été, ces deux âmes en peine traînent  au côté de leur nid tristement vide. Cette année, le temps de couvaison s'accroît dangereusement... Ces deux désespérés de la dispersion génétique ont-ils décidé de mener leur combat jusqu'au bout ? Difficile à dire. Parfois, je me demande ce qui les pousse à agir de la sorte. Disfonctionnement biologique ? Ou plutôt surfonctionnement biologique ? Sont-ils stériles ou suis-je en face d'un cas d'homosexualité aviaire ?

Je n'aurai jamais la réponse, je continue ma route avec une petite pensée méchante pour le Lutin : toi qui t'es attaqué au passionant sujet des Dames musiciennes, quand abandonneras-tu tes harpistes hippies pour te préoccuper de vraies Rockeuses ?

Billet précédent: Shunga III et fin... Triste fin...
Billet suivant: Epitaphe s'inscrit-il dans l'Histoire ?

8 commentaires

Commentaire de BENIBENI posté le 17-10-2008 à 17:51:32

Je pense qu'à mon avis, à chaque fois qu'elle compte pondre, tu pointes ta trogne à ce moment là et ça la bloque. Epitaphe, l'emmerdeur de cygne !

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 17-10-2008 à 18:50:21

Et Chrissie Hynde, c'est pas une rockeuse ?

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 17-10-2008 à 18:54:04

Sinon, on a déjà observé des cas d'homosexualité chez des flamants mâles qui piquaient les nids des autres pour en couver les oeufs.

Commentaire de Rag' posté le 17-10-2008 à 19:08:16

Les cas d'homosexualité sont légions parmi le règne animal (ou de nimal, c'est plus correcte) surtout chez les oiseaux. Question sexualité, on observe des couples se former entre espèces différentes (poule et oie) voire même des couples objet/oiseau (véridique car observé).
A lire : "manuel d'éducation sexuel à l'usage du règne animal", à pisser de rire!

Commentaire de hagendaz posté le 17-10-2008 à 20:14:13

pour le lac j'ai ta solution : toujours avoir un peu de viande pour les 2 gros chiens. ou alors augmenter ta vma pour courir plus vite qu'eux ;-)

Commentaire de L'Castor Junior posté le 17-10-2008 à 20:55:00

C'est marrant, j'ai surtout pensé à Orly en lisant l'histoire des cygnes. Non, Epitaphe, pas l'aéroport, mais le banc de Brel...

Commentaire de L'Dingo posté le 18-10-2008 à 07:36:15

Des pensées un peu éparpillées, surement à l'image de ton esprit que tu laisses vagabonder lors de ces sorties en bordure de lac. En tout cas, c'est bien écrit :-). Chouette récit !

Commentaire de Mustang posté le 18-10-2008 à 08:27:03

Proverbe suisse: si cygnaux point vus, choux mâchèrent!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.18 - 197344 visites