RedBack
Epytafe

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

RedBack

Par Epytafe - 01-11-2009 16:37:45 - 3 commentaires

Fete de la musique 2008, à Genève. Comme toujours un peu réticents à participer à ce genre de rassemblements agendés par des autorités politiques, c'est presque forcé que je participe à ma première édition de la fête de la musique. Je traine donc vers la scène PTR. PTR qui fête cette année là ses 25 ans. PTR comme Post Tenebras Rock, allusion à la devise genevoise établie par Calvin et sa cohorte de joyeux drilles, Post Tenebras Lux. D'ailleurs, Genève est assez souvent surnommées Calvingrad par tous les noctembules frustrés par le poids encore bien présent de la théocratie qui date pourtant de 4 siècles et demi.


Bref, c'est donc peu enthousiaste que je suis devant cette scène, à écouter d'une oreille vague les dernières production rock de Calvingrad, tout en regardant d'un oeil pas plus réveillé le rassemblement plutôt hétéroclite qui larve au soleil en s'imbibant de bière chaude.


Essayez d'aller voir un concert de Gogol premier en 2009, oui, il lui arrive de remonter sur scène, et ce genre de soirée est beaucoup plus drôle quand on regarde la salle plutôt que la scène. Entre les vieux punks qui regardent d'un air ému leurs progénitures s'essayer au pogo, les ivrognes et les néo-punks qui croient encore à la révolution, c'est un concentré de spécimens plutôt rares que vous avez devant les yeux. Parfois, il y a même un kikoureur... Mais il faut le connaître pour le reconnaître... Ce n'est généralement pas embelli de mon buff que je me rends dans ce genre de lieu.


Revenons à ce samedi de juin 2008, ce genre de journée ou tout est vague, l'intérêt, l'énergie, la reflection. Quelques notes me font tout à coup dresser l'oreille, un son bien particulier, bien 70's, un son qui rappelle tout à la fois les meilleures années d'AC/DC et un bon vieux punk à la Ramones ou à la Stooges. J'ébroue ma cervelle engluée dans le grand nulle part, me lève, et là, j'hallucine franchement ! J'ai devant moi, un groupe de Rock, un groupe de Rock avec un petit guitariste grisonnant qui a une tête à vous renseigner gentiment quand vous passer vous renseigner au 4 étage du batiment qui abrite votre caisse de retraite et que vous chercher quel couloir emprunter. Son jeu est puissant, incisif, rapide, précis. Terriblement efficace pour résumer. Le reste du groupe, je ne les vois même pas, tellement que je suis scotché par la chanteur, ou le chanteuse, à choix.


Imaginez Joey Ramones qui aurait eu un enfant illégitime avec Alice Cooper, enfant qui aurait ensuite suivi des cours d'éducation physique chez Stallone avant de se rendre au cours de maintiens donnés par Carole Bouquet... Bref, un truc, incroyable. Seve, c'est son nom, est un trans en cours d'opération, un mec balaise qui devient femme. La quarantaine, vétu du traditionnel jeans délavé et déchiré et d'un marcel qui dévoile de musculeuses épaules et cache une paire de seins qui a l'air fort généreuse. Le look est incroyable, elle est belle en plus dans son rôle de rockeuse. La voix est grave et aussi efficace que l'est la guitare. Du tout tout grand Rock'n'Roll basique, pur, brute !


Dernièrement, en cherchant sur le web une occasion de revoir ce groupe (que j'ai vu à quelques reprises en 2008), j'ai appris que Seve est partie vers d'autres projets et qu'elle avait été remplacée, par un chanteur. Reste le souvenir vivant de 3 concerts sublime, de ceux qui vous secoue méchamment la tripaille alors qu'ils utilisent exactement la même recette que tous les autres, de ceux qui ont trouvé un bout de l'alchimie. Reste aussi un album, incroyablement incisif qui m'accompagne dans tellement de sorties, un des rares à avoir un droit de demeure sur mon Ipod.

Billet précédent: Brève de course
Billet suivant: Chroniques irlandaises I

3 commentaires

Commentaire de Linette06 posté le 01-11-2009 à 17:00:07

Quelle rencontre... La fête de la musique a parfois du bon :-)

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 01-11-2009 à 19:16:23

Je suis allé voir une vidéo. Je suis un peu passé à côté du punk and co, j'avoue... J'ai lu aussi le témoignage de Seve(n) sur sa séparation du groupe pour des raisons de style liées à sa voix. Cela dit, c'est pas l'énergie qui manque. La musique actuelle en manque souvent à cause de l'extrême finition des enregistrements.

Commentaire de shunga posté le 03-11-2009 à 10:01:47

y aurait il un kikoureur dans la salle ?

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.16 - 193857 visites