Chroniques irlandaises I
Epytafe

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

Chroniques irlandaises I

Par Epytafe - 30-11-2009 00:39:46 - 8 commentaires

Il n'y a pas que le sport dans la vie parait-il... C'est fort de cet adage que je me rends, pour un week-end orienté culture, à Dublin en charmante compagnie...


On passera rapidement sur les aléas aéronautiques qui nous ont fait arriver bien après la nuit tombée et c'est avec un enthousiasme intact que nous partons découvrir la partie la plus intéressante de l'Irlande, c'est à dire une espèce de potion noirâtre qui se déguste dans de grands verres de formes autant étranges que bizarres. L'abus de cette potion génère une augmentation exponentielle de la bonne humeur et des comportements à légères tendances excentrique... Ce qu'il y a de drôle en Irlande, c'est que la consommation de cette potion est forcément corrélée à une forme élevée d'abus. De même, cette potion se consomme la plupart du temps dans des lieus boisés, humides, mal isolés voire dans des caves et accompagnée de musiques locales qui ont une légère tendance à te mettre la larme à l'oeil dès le deuxième accord tellement ces musique se rapprochent de ce romantique et abscons concept nommé Beauté !


C'est donc en plein milieu d'une de ces cérémonies cultu(r)elle que je suivais d'un oeil avide que le sujet de cette chronique se passe. Précisons le contexte : suite au décès prématuré de ce cher Claude, je m'étais décidé à mener une étude anthropologique participative. Autrement dit, c'est par tonneau que je me livrait à de noires libations, la rousseur naturelle de ma chevelure aidant aussi à passer local. Quant au lieu, ça se passe dans une cave surpeuplée de Dublin, au milieu d'un nombre appréciable de locaux dont le taux moyen d'alcoolémie balance entre le pour mille et le pourcent.


La consommation en quantité d'élixir local a des effets secondaires connus, c'est donc pour laisser une place nette à de futures et proches pintes que je me rends dans les lieus d'aisance. Autant la cave est sombre, autant les petits coins sont illuminés. On se croirait au Stade de France un soir de match contre la... la Nouvelle-zélande par exemple ? Bref, ne digressons pas et revenons à nos moutons. Ces pissoirs sont donc fortement illuminés, les murs carrelés de blanc alors que de grands urinoirs de porcelaines antiques attendent pour nous servir. Un est libre, je le prend, nous sommes trois dans cette pièce étrangement silencieuse en comparaison avec le niveau sonore élevés qu'entretient un petit groupe local dans la pièce attenante.


Intimidé, je fais tout comme on m'a appris, regarde devant moi, le plafond, le sol, bref, je tente de me faire passer pour une personne éduquée et délicate. Dans ce silence, un de mes deux compagnons d'infortune s'adresse à l'autre :       

-  Que puis-je faire ?

Le silence reprend, s'installe quelques instants avant d'être chassé par le deuxième de mes compagnons de miction.

-  Tue-le !

Le silence reprend, long, lourd, seule le bruit de nos Guiness libérées après digestion contre la porcelaine le brise. Puis :

-  Je ne peux pas faire ça !

Manifestement, la réponse était déjà pesée et réfléchie, cette fois, elle suit, rapide, tranchante.

-  Bien sûr que tu peux, tu ne risques que dix ans pour crime passionnel...

Nouveau silence, plus lourd cette fois. La raisons première qui nous a amenée en ces lieus se tarit. Pourtant, je reste, saisi par l'étrange dialogue.

-  Dix ans.... Est-ce que ça les vaut ?

Puis, l'auteur de cette question ayant secouée la dernière goutte s'en va, nous laissant face à cette question sans réponse... Est-ce que ça les vaut ?


Billet précédent: RedBack
Billet suivant: Handicap

8 commentaires

Commentaire de Linette06 posté le 30-11-2009 à 08:43:36

Alors, tu connais la suite? Il y a un mort ce soir là?
D'après moi... ça les vaut pas... mais chacun a ses propres critères en la matière ...

Commentaire de grandware posté le 30-11-2009 à 08:53:53

t'attends une réponse ?

Commentaire de shunga posté le 30-11-2009 à 08:57:10

^^ excellent ! T'arrives toujours des trucs bizarres qd tu sors de suisses.

Commentaire de Natou posté le 30-11-2009 à 09:07:02

Toujours un vrai régal de te lire....
Mais connaitrons-nous la suite ?

Commentaire de Pegase posté le 30-11-2009 à 13:33:35

Au vu du nombre d'hectolitres ingérés pendant cette nuit, ton voisin de vidange risque de ne plus se souvenir de la réponse...de la question, oû même des deux.
On reprend une pinte ???

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 01-12-2009 à 08:13:21

Ten years after...

Commentaire de Rag' posté le 01-12-2009 à 13:09:20

Purée, t'étais pété comme un coin! Tu t'es endormi devant Columbo. Sûr.

Commentaire de fulgurex posté le 01-12-2009 à 14:14:24

10 ans sans surfer sur Kikourou? 10 ans sans courir les montagnes? 10 ans sans vider sa vessie trop pleine dans d'obscures bouges?
ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.17 - 197358 visites