William Sheller, la merde, et la Rag’s Smala !
Epytafe

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

William Sheller, la merde, et la Rag’s Smala !

Par Epytafe - 23-01-2010 22:21:40 - 9 commentaires

William Sheller, de son vrai nom William Hand, a vu le jour le 9 juillet 1946 dans le 17e arrondissement de Paris. Lorsqu’il a 3 ans, sa famille décide d’aller tenter sa chance aux États-Unis et part s’installer dans une petite…             

 

 

 

 

Nan… Pas envie de pondre une énième biographie de William Sheller, ni de faire un nouveau Ctrl+C et Ctrl+V de wikipedia, ce n’est pas le propos de ce billet !   

 

Une maxime dit que la vie est une tartine de merde dont on mangerait un morceau chaque jour. C’est vrai ! C’est vrai et parfois les morceaux sont plus gros. On est habitué certes, mais la merde garde un goût écœurant malgré l’usage journalier de cette gourmandise. Une autre conséquence de cette alimentation est son effet insidieux sur les autres consommations. Une sorte de tension continue s’installe durablement et déteint sur tous les aspects du quotidien. Autrement dit, pour être plus clair, la littérature, la musique et autres formes d’expression qui ne remuent pas la merde brillent la plupart du temps par l’absolue pauvreté de leur production, par leur platitude, par, au minimum, un ennui profond. 

A Delerm on préfèrera le Comte du cul, à Barbelivien Noir Désir, à Mireille Matthieu Barbara. De même les Doors passeront loin devant les Beach Boys, Bauhaus devant Simple Minds, Archive devant U2. Dans ce Panthéon réaliste, Céline, Francis Bacon et Joy Division occupent une place de choix, alors que la hurleuse canadienne, son René et à peu près toute la playlist de Radio Nostalgie occupe cette fameuse place que l’on est prié de laisser aussi propre que en sortant qu’en entrant. 

Parfois, cependant, cette logique est transcendée, dépassée, bafouée, balayée par quelques instants de sérénité tranquille, de beauté légère, sautillante et pourtant profonde. 

 

Comme une fugue de Bach… 

 

Comme une tartine de miel...

 

Comme une chanson de Sheller…. 

 

Comme un week-end chez l’Rag’ et sa smala… 

 

Merci à eux, Merci à vous. 

 

Billet précédent: Lomographie Kikouienne IV
Billet suivant: Holga

9 commentaires

Commentaire de Mustang posté le 23-01-2010 à 22:46:00

que doit-on dire,........., donc acte!

Commentaire de grandware posté le 24-01-2010 à 10:55:34

Un petit coup de nostalgie... comme ça... au moment des soldes !

Commentaire de BENIBENI posté le 24-01-2010 à 12:35:32

T'as mal au bide ?

Commentaire de shunga posté le 24-01-2010 à 15:56:08

c'est beau ce que tu dis epi !

Commentaire de laurent f posté le 24-01-2010 à 21:04:06

depuis "Pop" U2 n a rien fait de vraiment innovant. Vive Archive, Radiohead, The Gossip !

Commentaire de Rag' posté le 24-01-2010 à 21:07:29

Que dire? Sinon merci. Merci à toi, merci à vous tous.

Commentaire de Rag' posté le 24-01-2010 à 21:20:12

Que dire? Sinon merci. Merci à toi, merci à vous tous.

Commentaire de Rag' posté le 24-01-2010 à 21:58:38

Que dire? Sinon merci. Merci à toi, merci à vous tous.

Commentaire de Hellebore posté le 31-01-2010 à 20:43:42

Merci Epi, ça me va droit au coeur....
Tiens t'auras le droit de revenir dans Ch'nord...
Bizzzz

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.22 - 197365 visites