Esprit Quoi ?
Epytafe

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

Esprit Quoi ?

Par Epytafe - 25-03-2010 20:25:37 - 13 commentaires

La notion d’esprit m’a toujours intriguée… Par exemple, je me souviens que morveux, je lisais un Picsou aux alentours du grand barouf’ de fin d’année dans lequel l’esprit de Noël était régulièrement évoqué. Dans un louable idéal pédagogique, les mots esprits de Noël était écrit en gras dans chaque phylactère. Je me rappelle assez précisément m’être demandé, outre le fait que je trouvais bizarre qu’il faille hurler ces trois mots, je venais d’apprendre à lire, ce que pouvait bien signifier ce truc. Pour moi, l’esprit de Noël était déjà clairement défini. Grosse bouffe hypocrite avec des gens sur le dos desquels on avait dégueulé tout le long de l’année finissante, occasion de se mettre une mine bien sévère en pratiquant un savant mélange des genres pour terminer par une muette évaluation des sommes dépensées lors du traditionnel échange de cadeaux, ce qui donnera accessoirement pas mal de matière première pour les futurs costards que l’on se taillera tout au long de l’année à venir. 

 

Vous comprendrez donc aisément que la notion d’esprit trail a éveillé chez moi un sentiment à mi chemin entre le doute et la franche rigolade lorsque l’arrêt de la tabagie m’a amené dans le monde enchanté de la course à pied. Pourtant, le concept m’intriguait quelque peu. Je me suis aperçu qu’un magazine portait ce nom, et surtout, après avoir publié un ou deux CR de course bitumée sur ce site ou sur d’autres, certaines remarques presque hautaines, qui tendaient à me faire comprendre combien je me fourvoyais en me confrontant avec du bitume ont éveillé chez moi un début de curiosité, d’autant plus que je tenais, et tiens encore un ou deux  auteurs de ces remarques susmentionnées en très haute estime. La pratique de ce sport semblant des plus ludiques, une incursion dans le monde merveilleux de la course nature s’avérait donc absolument nécessaire.  

 

Samedi, j’ai pris le départ de l’Eco-trail, à Saint-Quentin. Cette course a tout pour plaire, un environnement nature dans une zone de haute densité de population, la traversée de quelques environnements urbains, une arrivée qui ressemble à un conte de fée (même si je déteste ce déguisement clignotant mode sapin de Noël dont est affublé cette pauvre Dame de fer, le lieu d’arrivée est royal).  L’ajout du préfixe Eco et la signature obligatoire d’une charte éthique promettait au néophyte que je suis une immersion totale dans ce fameux esprit trail, une sorte d’initiation spirituelle en quelque sorte. 

 

Etre un poireau vous éloigne à tout jamais des podiums, vous évite la joie de serrer la main de beaucoup de monde et vous confine dans l’anonymat certes, mais être un poireau vous fait aussi passer en dernier, vous permet donc de contempler les centaines de tubes de gels abandonnés, jetés au profit d’une éventuelle seconde soustraite au chrono final, dans le plus total respect des suivants et surtout dans un louable effort de destruction rapide. 

 

Mais il y a plus grave. Etre un poireau vous égare aussi, vous égare car un nombre énorme de balises se retrouvent dépourvues de leurs parties fluorescentes, réduites à une simple rubalise rouge et blanche impossible à voir dans une forêt noire lorsqu’il pleut comme vache qui pisse (je suis content, j’ai placé un helvétisme).  Je sais, rien ne me prouve que ce sont des traileurs qui ont arrachés ces bouts de plastiques jaunes fluo. Mais je me permets d’émettre cette hypothèse en supposant que d’éventuels débaliseurs auraient arrachés toute la balise et pas uniquement sa partie fluorescente. De plus, le débalisage était particulièrement marqué juste après le contrôle des brassards fluorescent imposé par l’organisation.  

 

Mais peut-être la réponse est-elle là au-dessus, tout simplement ? L’accès à l’esprit trail, serait-il interdit aux poireaux ?  

 

Mais si toi, toi qui a piqué une balise me lit, sache que j’ai trop de respect pour le travail du boss Mathias pour te dire clairement ce que je pense de toi, mais tu devineras aisément, à moins d’être totalement bouché, que ce que je pense de ton action se situe plutôt au niveau de la moitié de mon corps, et plus vers l’arrière….

 

Billet précédent: Izia
Billet suivant: Barrières !

13 commentaires

Commentaire de loicm posté le 25-03-2010 à 20:34:04

L'esprit trail .. tu parles de ce truc dont tout le monde parle mais que personne n'a jamais rencontré ??

Loic_saint_thomas

Commentaire de shunga posté le 25-03-2010 à 20:47:49

N'ayons pas peur des mots. Des trous du cul y en a partout même sur kikourou sissi j'en ai vu !!! Ce qui n'a rien à voir avec le respect que je porte à mathias que je n'ai toujours pas croisé d'ailleurs. En même temps, une course parisienne hein faut pas s'attendre à grand chose. Comme l'autre qui me fait marrer avec sa sécurité. Bref...

Commentaire de Natou posté le 25-03-2010 à 20:55:17

Esprit ??? Esprit, es-tu la ????? ben non...

Commentaire de fulgurex posté le 25-03-2010 à 22:53:47

Au contraire, l'esprit trail appartient au Poireau: quand, après de nombreux kilomètres et tant d'efforts, ton corps te lâche, il te reste l'Esprit!

Commentaire de benoitb posté le 26-03-2010 à 10:21:39

Voilà clairement exprimé ce que je peux parfois ressentir...
J'ai mal à mon camelbak quand j'entends des amis trailers amalgamer sur ces connards de routards qui jetteraient unanimement leurs tubes vides partout dans les fossés et qui seraient prêts à tuer pour gagner une place dans les 10 derniers mètres.
Et j'ai mal à ma ligne bleue quand j'entends des amis coureurs sur route qualifier ces faignasses de trailers, de "randonneurs qui cherchent à se faire mousser en n'avançant à rien, mais pendant longtemps (sic)".

Commentaire de grandware posté le 26-03-2010 à 14:36:52

D'un autre coté si tu ne passais pas ton temps à cueillir des fleurs pour draguer les bénévoles, les balises trop mures n'auraient pas le temps de tomber....

Commentaire de Mustang posté le 26-03-2010 à 22:11:30

Ces sans scrupules qui balancent leur gel par terre, ces débiles qui arrachent la rue-balise, c'est l'image du monde, sordide! mais j'en suis sûr, dans ton périple parisien, tu as vécu tes moments intenses, des émotions fortes,n'est-ce pas ça le plus important pour toi?

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 27-03-2010 à 08:03:42

Voilà un Suisse qui pense la même chose que moi de Noël. En ce qui concerne l'esprit trail, je ne suis pas loin aussi mais je pense cependant que le sport nous transforme et peut nous rendre meilleurs si nous ne sommes pas imbus de notre personne.
Que ce soit le Judo ou la course, j'ai toujours fait du sport pour jouer mais je conçois que certains y trouvent un accomplissement...

Commentaire de zorey974 posté le 27-03-2010 à 08:08:56

Ben dis moi Epi, dans quel monde tu vis? faut te réveiller, les bisounours sont décédés depuis longtemps! On a unanimement décidé de vivre dans un monde merveilleux du laissé crever l'autre (et à l'occasion l'enfoncer hihi) et je ne vois pas pourquoi il en serait différent sur les trails.

Commentaire de JLW posté le 27-03-2010 à 21:50:52

Ben l'autre jour j'ai vu 2 gars se tabasser au 1er kilo d'un semi (sur bitume !). Assez ahurissant, mais ca n'arriverait pas sur un trail, c'est sûr !!!

Commentaire de JLW posté le 27-03-2010 à 21:51:15

Ben l'autre jour j'ai vu 2 gars se tabasser au 1er kilo d'un semi (sur bitume !). Assez ahurissant, mais ca n'arriverait pas sur un trail, c'est sûr !!!

Commentaire de tounik posté le 29-03-2010 à 13:04:47

Formidable invention marketing qui permet de se morfondre dans un monde consumériste tout en le méprisant.

Moi je viens du monde du rugby et on nous a vendu l'esprit rugby !!!!!

Commentaire de agnès78 posté le 03-04-2010 à 08:32:40

coucou épi : les balises fluos étaient déjà par terre pour les premiers du 50 d'après mes infos... et pi, perso, j'en profite pour remercier les coups de mains de mes deux "sauveurs" patrick de rambouillet sport et un ti gars du stade français, que je ne connaissais ni d'ève ni d'adam mais qui m'ont sauvé la mise juste par altruisme et gentillesse... je ne parlerais pas d'"esprit trail" qui ne veut surement pas dire grand chose mais tout n'est pas si noir quand même, même sans les balises fluos...
bisous epi... j'ai tes shoes ;-)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.18 - 197339 visites