Izia
Epytafe

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

Izia

Par Epytafe - 18-03-2010 21:10:41 - 3 commentaires

Peu de monde dans cette salle du Fri-Son ce soir là ! Peu de monde mais tous sont agglutinés devant la scène, curieux et attentifs, pressés de voir le phénomène, pressé de s’en prendre plein les esgourdes, pressés de se laisser aller au plaisir pur, animal et sauvage du Rock.

 

Enfin les dernières lumières s’éteignent, enfin le public hurle, enfin ces quelques instants mille fois ressentis, les dernières secondes qui précèdent un concert, celles durant lesquelles tout est encore possible avant que l’on s’emmerde pour 90 minutes ou que l’on connaisse le rare éblouissement de ces notes hurlées, distordues qui te cisaillent les entrailles, t’entraînent loin dans les profondeurs néanderthaliennes de l’instinct.

 

Puis elle arrive, les seuls projecteurs allumés sont ceux sur la scène, au sol, qui éclairent un style de silhouettes qui n’appelle pas forcément à une retraite dans un couvent franciscain. Seule avec sa guitare elle attaque un rock puissant qui subjugue rapidement les rares spectateurs présents avant d’être rejoint par la plus classique et la plus efficace formation jamais inventée, guitare, basse batterie…

 

Débutent alors deux heures de rock énergique et efficace, incisif, hurlé par une voix puissante aux possibilités plus qu’étonnantes. Izia a 19 ans seulement, quelques victoires de la musique dans sa poche et une ascendance certaine. Izia, c’est la fille de Jacques Higelin. Elle a d’ailleurs hérité de son père une propension certaine aux incontinences verbales, seul point négatif du concert, d’après moi, mais d’importance. Une telle musique supporte difficilement tant de ruptures rythmiques, dommage. Mais que ces quelques logorrhées ne vous retiennent pas. Ce serait dommage de louper cette voix exceptionnelle dont elle use sans compter, et ce sourire de gamine épanouie aussi, heureuse d’être en vie et de rocker la moindre…

 

 

 

 

 

 

 

Billet précédent: Paris
Billet suivant: Esprit Quoi ?

3 commentaires

Commentaire de JLW posté le 18-03-2010 à 21:23:04

T'aurais pas une vidéo à nous montrer ?
Ta description m'intrigue et me donne envie de l'écouter.

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 19-03-2010 à 07:58:40

Va voir là Jean-Luc :
http://www.youtube.com/watch?v=aK4_EOa7lzQ , c'est bien mais c'est pas de la musique de fillette !

Commentaire de L'Dingo posté le 19-03-2010 à 15:09:27

"Une muse un peu dodue me dit d'un air entendu : " Vous auriez pu vous raser. "
Comme je lui fais remarquer deux-trois pendus attablés
Qui sont venus sans cravate,
Elle me lance un œil hagard et vomit sans crier gare quelques vipères écarlates."

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.19 - 197330 visites