Conte de Noël
Epytafe

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

Conte de Noël

Par Epytafe - 24-12-2011 23:22:15 - 6 commentaires

J’ai jamais tellement aimé le catéchisme… Pas que je sois contre un minimum de culture religieuse, au contraire celle-ci est une absolue nécessité pour aborder la culture, européenne tout au moins, et il en va de même pour la géopolitique… Mais ce qu’on a tenté de m’inculquer durant le cathé, c’est plutôt une optique de vie qu’une culture, et ça, j’aimais pas des masses… Mais, en cette nuit de Noël, mon but n’est pas de lancer une polémique(Victor) de plus, alors passons là.

Une bonne chose que m’a apporté le cathé, c’est un voyage d’une semaine dans le Shropshire, UK. Ce comté du Nord de l’Angleterre a abrité la révolution industrielle, révolution durant laquelle un type né dans mon bled a fini tout là-haut comme pasteur-ouvrier. Et c’est pour célébrer le tri (ou bi ?)centenaire de ce héros, passé et oublié de tous que la perfide Albion a officiellement invité 10 p’tits Suisses a aller visiter mines et fonderies.

Outre le fait de me permettre de visiter quelques bleds où strictement personne de censé n’irait en vacances (pour vous dire, je dormais dans une famille à Madeley, où a grandi ce brave Lemmy, mais là, je dis verge). Donc, en plus de l’indéniable exotisme il y avait un autre avantage à ce voyage. Par soucis de conformisme et d’éloignement à la doctrine de Bossuet (c’est lui qui affirmait que la femme est le produit d’un os surnuméraire), les pastoraux organisateurs avaient décidés de diviser les 10 petits Suisses en 5 représentants de chaque sexe recouvrant ainsi l’aspect culturello-religieux de ce périple par une épaisse couche de saine et féroce concurrence hormonale.

Un soir où l’on trainait dans les rues de Madeley, l’un de nous eut une excellente idée : Pourquoi ne pas aller jouer au mouchoir dans le cimetière tout proche ? Ce magnifique plan présentait 2 sérieux avantages : Les filles auraient forcément peur et on pourrait les rassurer et le mouchoir est un jeu qui peut vite s’avérer intéressant pour peu qu’on laisse nos mains s’égarer et s'aventurer.

Le jeu battait son plein lorsqu’une voiture est arrivée. 3 types en rangers, bombers vertes et cranes rasés en sont sortis. Ils portaient des battes de base-ball et ils ont débuté un étrange ballet qui consistait à lancer sa batte en direction de son voisin de droite, lequel se devait de la récupérer d’un coup de boule, une manière de s’endurcir tout en se décérébrant encore un peu plus ?

Peu à peu, notre partie de mouchoir a ralenti, fascinés que nous étions par le jeu de nos voisins de cimetière.  Evidemment, on trouvait ça un peu con, mais il nous a fallut quelques minutes pour oser rigoler ouvertement. Et tout s’est accéléré. Les trois skins ont chacun récupéré leur batte et se sont mis à courir dans notre direction. Nous nous sommes tous levés et dispersés dans ce qui fut probablement le plus rapide sprint de notre vie…. Les cranes rasés n’ont rattrapé ni blessé personne.   

 

Sauf le plus important : notre orgueil de mâles. 

 

Nos copines se sont foutus de nous durant des mois….. 

 

Billet précédent: Kungsleden V
Billet suivant: Kungsleden VI

6 commentaires

Commentaire de shunga posté le 25-12-2011 à 01:36:33

pas facile d'être un héros.

Commentaire de Rag' posté le 25-12-2011 à 08:46:21

C'était une coutume locale? Nous, dans le Nooord, on viole les enfants dans les cimetières. Les nôtres bien entendus, on n'est pas des bêtes quand même.

Le catéchisme, c'est aussi une manière de faire rentrer quelque chose dans un crâne d'une manière un peu brutale.

Commentaire de loicm posté le 25-12-2011 à 09:19:40

en même temps, quand on ose le jeu de mot "polemique(Victor)", cela se comprend que les filles se foutent de toi pendant des mois lol lol ... pffiioou même le kradoc n'aurait pas osé lol

Commentaire de Pegase posté le 25-12-2011 à 11:46:34

Le cathé peu mener vers des voies périlleuses et pas celles que l'on souhaitait forcément au départ.

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 25-12-2011 à 12:35:39

T'as raison Pégase. Les voies du Seigneur sont impénétrables mais pas celles des enfants de chœur...

Commentaire de Francois dArras posté le 26-12-2011 à 11:18:22

C'est comme ça qu'est né une grande carrière de sprinteur.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.15 - 168532 visites